Comment fonctionne XL-S Medical Max Strength?

XL-S Medical Max Strength vous aide à atteindre votre poids idéal plus vite. XL-S Medical Max Strength contient le principe naturel actif ClavitanolTM, provenant d’un extrait de plante. Ce principe actif naturel diminue l’absorption de calories provenant de glucides complexes, de sucres et de graisses. Comment? XL-S Medical Max Strength limite la destruction des glucides, des sucres et des graisses complexes. Ils ne sont dès lors pas assimilés par le corps et peuvent quitter notre corps d’une façon naturelle, via les selles. Ainsi vous perdrez du poids plus rapidement*. Également, XL-S Medical Max Strength garde votre taux de glucose à un niveau réduit de sorte que vous avez moins envie de sucreries.

 

Comment devez-vous prendre XL-S Max Strength?

Vous pouvez choisir entre 2 formats: comprimés ou sticks.

COMPRIMÉS:

  • Prenez 2 x 2 comprimés/jour (toujours 2 comprimés par repas, lors des 2 repas principaux).
  • Vous devez prendre les comprimés avant le repas, avec du liquide.
  • Au maximum, 4 comprimés peuvent être pris par jour.

Il est recommandé de prendre XL-S Medical Max Strength pendant un mois ou plus, dépendant de la quantité de poids que vous voulez perdre.

 

STICKS:

  • Prenez 2 x 1 stick/jour (1 stick par repas).
  • Vous devez prendre le stick avant le repas principal, pas de liquide nécessaire.
  • Au maximum, 2 sticks peuvent être pris par jour.

TELLEMENT FACILE! FACILE À EMPORTER, PAS BESOIN D’EAU, AVEC SAVEUR? FRUITÉE DÉLICIEUSE.

  • Il est recommandé de prendre XL-S Medical pendant un mois ou plus, dépendant de la quantité de poids vous voulez perdre.
  • XL-S Medical Max Strength: disponible en pharmacie en 20 & 60 sticks & 120 comprimés.
  • XL-S Medical Max Strength est un dispositif médical. Lisez attentivement la notice.
     

* Lors de la prise. Nous recommandons de boire suffisamment d’eau (2 litres) durant la journée si vous prenez XL-S Medical Capteur de Graisses Sticks.

 

 

1 vs Litramine, Grube et al, 2013 in Obesity; Grube et al, 2015 in Evidence – Based Complementary and Alternative Medicine